Bénéficier des meilleures solutions pour se débarrasser des infections urinaires

infections urinaires

Les infections urinaires sont plus présentes chez les femmes que chez les hommes. Elles sont à l’origine de nombreux symptômes désagréables comme la brûlure mictionnelle, la pollakiurie et le prurit. Elles peuvent entraîner une sensation de gêne et d’inconfort. Il faut donc les soigner pour ne pas générer plus de complications. L’infection urinaire peut toucher toutes les parties du système urinaire. Des reins à l’urètre, la cystite peut être accompagnée de douleur lors de l’émission de l’urine. Parfois, on peut noter l’apparition de douleurs abdominale et de fièvre.

Comment prévenir l’infection urinaire ?

L’infection urinaire solution c’est boire de l’eau. Normalement, une personne qui possède un système de défense immunitaire impeccable n’a pas besoin de traitement. Il suffit de boire de l’eau car l’urine va éliminer les germes responsables de la maladie au moment des mictions. Les bactéries qui se multiplient à l’intérieur de la vessie sont à l’origine de cette maladie. Buvez en 30 minutes une bouteille d’eau de 1,5 litres car cela va faciliter l’évacuation des bactéries au moment de la miction. Quand les signes apparaissent, il est important de prendre la température. Si vous avez de la fièvre, il est important de consulter un médecin. Si vous êtes apyrétique (ou sans fièvre), ce peut être une simple cystite (en général, cela ne concerne que la vessie). Lors de la primo-infection (première apparition d’infection urinaire), il faut boire de l’eau en abondance. Il faut consulter un médecin pour confirmer le diagnostic. Vous devez faire une analyse d’urine et il faut immédiatement commencer l’antibiothérapie avant les résultats. Pour plus d’information, veuillez visiter les sites spécialisés comme www.femannose.com.

Quels sont les différentes sortes d’infection urinaire ?

Il existe trois types d’infection urinaire. La plus courante est la cystite infectieuse causée par l’Escherichia coli (ou E. coli). Cette pathologie touche presque essentiellement les femmes car il s’agit d’une inflammation des E. coli aux alentours de l’anus. Les bactéries vont s’attaquer au méat urinaire et les germes vont se diriger vers la vessie et vont l’irriter. La cystite infectieuse présente des signes infection urinaire comme l’inflammation de l’urètre. L’urétrite infectieuse ou urétrite est la deuxième forme de l’infection urinaire. L’appareil urinaire et l’appareil génital sont souvent infectés ensemble. L’urétrite est souvent accompagnée d’un IST ou d’une infection sexuellement transmissible (surtout chez les hommes et souvent accompagné de prostatite). Les germes responsables sont le gonocoque et la chlamydia. La troisième forme de l’infection urinaire est la pyélonéphrite et c’est l’affection la plus grave. Il s’agit d’une infection urinaire à haut niveau. Ce sont les bassinets au niveau des reins collectant les urines qui se sont enflammés. La cystite peut se compliquer en pyélonéphrite. La pyélonéphrite aiguë est fréquente chez les femmes, les femmes enceintes et chez les enfants.

Quels sont les causes des infections urinaires ?

Il est important de préciser que l’infection urinaire sans douleur existe. L’urine normale est stérile et il contient de l’eau à plus de 95 %. Les moyens de défense du système urinaire sont nombreux : le flux urinaire, l’acidité urinaire (ph < à 5,5), la surface lisse de l’urètre (la difficulté des bactéries à remonter), la forme des uretères, le système de défense de l’organisme (ou système immunitaire), la paroi de la vessie et les secrétions (pour la prostate des hommes). Lors des infections urinaires, les agents infectieux arrivent à coloniser le système urinaire. Pour établir le diagnostic, le médecin doit confirmer la présence des bactéries dans les urines. Il est important de boire suffisamment d’eau pour éliminer les agents infectieux. Pour plus de 85 % des cas, l’infection est causée par E. coli. Toutefois, il est possible d’être infecté par le Staphylococcus, Klebsiella, Proteus et par autres. La maladie peut être causée par des infections sexuellement transmissibles. Il est également possible que l’infection soit due à des germes qui se propagent dans l’appareil urinaire.

Comment traiter les infections urinaires ?

L’infection urinaire symptomes nécessite l’intervention d’un médecin surtout si elle est accompagnée de fièvre. Si l’infection urinaire est due à des bactéries, les antibiotiques pourront vous aider à vous débarrassez des agents responsables. Il faut éviter les rapports sexuels non protégés lors des périodes d’infection. Seul le médecin pourra confirmer s’il s’agit d’un IST, d’où la nécessité d’utiliser d’autres antibiotiques. Normalement, les symptômes vont disparaître au bout de 24 à 48 heures de traitement. Il faut suivre le traitement jusqu’à la fin pour éviter une réinfection et pour ne pas développer une résistance aux antibiotiques. Les femmes enceintes doivent faire des dépistages systématiques lors des consultations pour déceler à l’avance le début de l’infection. Pour les femmes, il faut s’essuyer le méat urinaire après chaque miction. Il faut rapidement uriner après une relation sexuelle. L’hygiène corporelle est très importante, il est important de laver les régions vulvaires et anales (cependant, évitez la toilette agressive). Les produits déodorants et les condoms lubrifiés sont déconseillés.

Que faire pour soulager vos jambes lourdes ?
Quels oméga 3 choisir ?