Cancer du sein : quelques signes permettant d’identifier la présence d’une tumeur

Les symptômes du cancer du sein sont nombreux et variables, et certaines femmes qui en sont atteintes peuvent même ne pas en présenter. Néanmoins, elles doivent bien connaître leurs seins et être capables de reconnaître les changements qui s’y produisent. Selon les médecins, la meilleure façon d’y parvenir est l’auto-examen régulier des seins, à partir de 20 ans ou selon l’indication du médecin (certains gynécologues demandent qu’il soit fait après les premières règles). Si la femme découvre quelque chose qui sort de l’ordinaire, elle doit le signaler immédiatement à son médecin, même si les signes sont apparus peu après la dernière mammographie ou le dernier examen clinique. Cet avertissement peut faire la différence entre un traitement plus efficace ou un traitement plus sérieux et compliqué. Après tout, sur la base du rapport de la patiente, le médecin peut demander une mammographie expérimentale ou une biopsie, un test invasif qui aide au diagnostic du cancer du sein. Il est important de se rappeler que l’auto-examen n’est pas le seul moyen de détecter le cancer du sein à un stade précoce. Les femmes de plus de 40 ans doivent passer une mammographie de dépistage annuelle, un examen capable de détecter la maladie avant même l’apparition des signes. Important : dans ce billet, on a rassemblé les symptômes qui, s’ils sont identifiés, doivent être immédiatement portés à l’attention du médecin. 

Tumer ou cancer ?

Le corps humain est constitué de milliards de cellules qui, en situation normale, naissent, puis meurent, selon un processus continu qui a lieu de façon ordonnée. Il arrive parfois que ce processus se fasse de façon inappropriée dans une partie du corps. Il se produit alors une masse appelée tumeur. Les tumeurs peuvent être bénignes (non cancéreuses) ou malignes (cancéreuses). Le cancer du sein est donc le résultat d’une prolifération cellulaire de ce type ayant lieu dans un sein. Il peut être plus ou moins avancé ou étendu. Parfois, il se déplace pour atteindre d’autres organes ou tissus : c’est ce que l’on appelle les métastases. Fort heureusement, il est souvent possible de guérir le cancer du sein grâce à la chirurgie, la radiothérapie ou la chimiothérapie.

Les facteurs de risque

Certains facteurs augmentent le risque d’être atteinte d’un cancer du sein. Certains ne sont pas modifiables, comme ceux liés à l’hérédité. D’autres le sont, comme la consommation d’alcool, l’obésité, l’inactivité, le tabagisme et la prise de contraceptifs oraux ou d’hormonothérapie substitutive. Discutez avec un professionnel de la santé pour savoir de quelle façon minimiser vos risques de développer un cancer du sein.

Connaître maintenant les 10 signes qui peuvent indiquer un cancer du sein

Les signes ci-dessous peuvent être identifiés lors de l’auto-examen ou lors des consultations. Leur seule présence ne signifie pas pour autant qu’il y a une tumeur. Pour confirmer les soupçons, le médecin doit poursuivre l’enquête diagnostique avec des tests tels que la mammographie et la biopsie.

1. Nodules

Les nodules ont généralement une forme et une consistance différentes du reste du sein (comme une petite bosse interne) et peuvent être douloureux ou non.

2. Gonflement des aisselles

Outre les seins, la femme doit également examiner les aisselles et la région de la clavicule (juste au-dessus des seins). Observez la présence d’un nodule ou d’un gonflement dans la région des aisselles et de la clavicule.

3. Modification de la taille ou de la forme des seins

Vérifiez si un sein est plus gros que l’autre ou s’il y a une région qui semble plus gonflée.

4. Liquide sortant de la buse sinusale

L’une des fonctions des tétines est de sécréter un liquide pour éliminer les vieilles cellules. La sécrétion mammaire est donc normale, surtout si elle provient des deux seins. La femme doit être vigilante si un liquide incolore ou sanguinolent s’échappe. Ce type de sécrétion est un signe typique du cancer du sein. Important : si vous avez des doutes sur la couleur du liquide, mettez un foulard blanc sur le mamelon.

5. Rougeurs, brûlures ou démangeaisons autour des mamelons6. Inversion de la position du mamelon

Le mamelon est considéré comme inversé lorsque son plan ou son positionnement se trouve sous la ligne de la peau (lorsqu’il se transforme en sein). Notez que certaines femmes naissent avec le bec du sein inversé, ce qui n’est pas lié aux tumeurs. Toutefois, si la personne a un mamelon normal et qu’il se rétracte, cela peut être le signe d’une infection, comme une mastite, ou même d’un cancer du sein.

7. Changement de la texture de la peau des seins

La peau devient plus “plissée” car la tumeur peut exercer une traction sur les tissus internes du sein, ce qui donne à la peau cette apparence. Important : ce changement peut signifier une flaccidité résultant d’une grande perte de poids ou du passage de l’âge.

8. Veine facilement observable et se développant autour des mamelons9. Douleur constante dans la région des seins

Les douleurs mammaires doivent être étudiées, surtout lorsqu’elles sont modérées à fortes, constantes et gênent la femme dans sa vie quotidienne. Il faut également examiner si la situation s’aggrave lorsque les bras respirent ou bougent. Il est important de ne pas le confondre avec la douleur souvent ressentie avant les menstruations.

10. Des blessures qui ne guérissent pas

Le cancer du sein peut provoquer des blessures, des ulcères et d’autres problèmes de peau qui ne guérissent pas. Si vous remarquez un ou plusieurs des signes ci-dessus, contactez immédiatement votre médecin.

Les moyens de dépistage

La lutte contre le cancer du sein passe avant tout par le dépistage. Des mesures telles que l’observation des seins, l’examen clinique et la mammographie peuvent permettre de repérer la présence d’un cancer de façon précoce et donc de traiter celui-ci sans délai.

L’observation des seins

Pour arriver à détecter toute anomalie, il est souhaitable que vous appreniez à connaître vos seins. Pour ce faire, il n’y a pas de technique particulière recommandée pour toutes. Le fait d’observer vos seins et de les palper régulièrement vous permettra de vous familiariser avec eux et de détecter tout changement éventuel. Bien sûr, il est tout à fait normal que les seins changent au cours de la vie d’une femme, mais certains signes peuvent indiquer que quelque chose ne va pas.

Voici quelques conseils :

  • Regardez régulièrement vos seins. Il peut être utile de vous placer devant un miroir pour ce faire. 
  • Palpez-les lorsque vous en avez le temps; la fréquence de ce geste a plus ou moins d’importance, pour autant que vous le fassiez périodiquement. 
  • Demandez à votre conjoint de porter à votre attention tout changement ou signe inhabituel. 
  • En cas de changement ou de signe inhabituel, consultez votre médecin sans tarder. 

Toutes les femmes devraient apprendre à connaître leurs seins, peu importe leur âge, leur état de santé ou leur mode de vie.

L’examen clinique des seins

Il est souhaitable de rencontrer un professionnel de la santé, comme votre médecin, votre gynécologue ou une infirmière qualifiée, au moins tous les deux ans. À cette occasion, le professionnel pourra effectuer un examen clinique de vos seins. Il s’agit d’un examen visuel et tactile minutieux permettant de vérifier la présence d’anomalies. Profitez-en pour discuter de tout changement récent touchant votre santé (celle de vos seins y compris).

La mammographie 

La mammographie constitue le moyen de dépistage par excellence du cancer du sein. Il s’agit d’un examen radiographique des seins qui permet de détecter les lésions de petite taille qui pourraient ne pas être palpables. On suggère aux personnes suivantes de passer une mammographie :

  • les femmes de 50 à 74 ans (tous les deux ans);
  • les femmes plus jeunes qui présentent des facteurs de risque de cancer du sein; 
  • les femmes de tous âges chez qui on a observé des anomalies pouvant suggérer la présence d’un cancer du sein. 

Les femmes âgées de 75 ans ou plus devraient demander conseil à leur médecin en ce qui concerne les modalités de dépistage. La détection rapide d’un cancer du sein peut vous permettre de prendre votre santé en main pour réduire l’impact de la maladie sur votre vie. Faire preuve de vigilance est certainement la meilleure des stratégies à adopter. Un professionnel de la santé pourra vous donner plus d’information sur les éléments pouvant accroître le risque de développer un cancer du sein. N’hésitez pas à le consulter. Il pourra vous conseiller sur les façons de diminuer ce risque.

6 curiosités sur le pilates que vous ne connaissiez pas
Pilates / fitness : 3 mouvements pour les débutants