Coaching de vie : comment aborder le changement avec confiance ?

L’avenir sera toujours façonné par le changement, et à des intervalles de plus en plus courts. Dans la vie privée comme dans la vie professionnelle, la devise s’applique. Ceux qui façonnent le changement avec audace et prudence se positionnent pour des tâches plus élevées. D’autre part, ceux qui réussissent à maîtriser une crise se positionnent comme des légendes. Cela s’applique aussi bien à vous-même qu’à vos relations avec vos employés et collègues. Voici, des facteurs pour votre gestion personnelle du changement avec style et souveraineté. Les changements entraînent souvent deux choses, ce qui peut provoquer de fortes tensions: l’incertitude et la perte. Si vous voulez atteindre vos objectifs et faire votre deuil sans être considéré comme froid, myope et imprévisible, vous devez être conscient des facteurs suivants. Dans certains cas, le changement est très prisé par l’entreprise. Toutefois, une étape d’acceptation doit être prise en compte pour ne pas avoir peur du changement. 

Focus sur les personnes

Si la direction ne sort pas de sa vision trop abstraite des affaires, de nombreuses entreprises vont aller en pertes. L’entreprise doit faire face à une transformation pour mieux évoluer.  En période de stabilité, ce point de vue peut être valable, mais en période de perturbation, presque chaque année, il faut redécouvrir ce qu’est l’excellence ou la performance de pointe, ce que les clients aiment et où va le monde de l’internet et de l’industrie 4.0. D’après une  expérience, les gens ne peuvent laisser derrière eux leurs victoires et leurs certitudes passées et faire le deuil que s’ils ont le sentiment d’être la vraie valeur de leur personnalité. Un sentiment de dépression peut avoir lieu lors d’une transformation soudaine. Un  accompagnement pourra vous aider à surmonter cette épreuve. Lors de l’acceptation d’un changement et d’une transformation, chaque acteur d’une entreprise doit bien suivre son rôle. Il faut mettre l’accent sur ce que chacun peut faire, ce qu’on appelle aussi la force de caractère, exige un niveau d’estime de soi extrêmement élevé. C’est peut-être le plus grand défi. Les managers que j’ai connus de cette manière ont été bien plus inattaquables que ceux qui avaient des motifs égoïstes. Ils ont été traités avec plus de respect.

Être honnête avec soi-même et avec l’environnement

On ne ment jamais autant qu’avant le mariage, pendant la guerre et après la chasse. La description de la manoeuvre tactique est réaliste. Que ce soit la transmission sélective d’informations ou même l’amnésie de la mémoire: sous la pression, les gens ont tendance à “enjoliver” un peu les faits. Pour créer un cadre durable au sein d’une entreprise, vous devez entreprendre les bonnes démarches. La communication doit rester fluide entre les acteurs d’une entreprise. En cas de choc, le manager doit être en mesure d’apporter une solution pertinente. Les collaborateurs doivent apprécier le changement pour assurer les résultats souhaités. 

Être ouvert et prendre le temps de le faire

Une attention particulière est nécessaire pour ce que les Américains appellent “l’aveuglement volontaire”. Il décrit le déni semi à subconscient de faits évidents à soi-même et aux autres. Il existe également en tant que phénomène de groupe. Elle tire sa dynamique de la peur de détruire l’image que l’on a de soi, de l’impuissance générale ou de l’exposition sociale. Cette cécité délibérée fournit également le mécanisme responsable de l’inaction des témoins du crime. Tout le monde l’a vu, mais personne n’a rien fait pour y remédier. Des études scientifiques montrent que les gens sont facilement victimes d’une sorte de paralysie sociale s’ils étaient les seuls dans un groupe à attirer l’attention sur un grief ou même à y mettre fin. Il s’agit d’une expérience des psychologues Latane et Darley en 1968, résumée par Margaret Heffernan dans “Willful Blindness”. Soit à titre privé ou professionnel: des aberrations destructrices sont souvent liées à ce type de cécité. Cela est particulièrement vrai lorsque les processus sont répétés dans un cycle régulier et qu’une routine a été établie. Si les relations avec les clients ou les amis, presque comme un rituel, entrent toujours en crise au même moment ou si des goulets d’étranglement financiers se produisent, cela peut être le signe d’un angle mort auquel il faut remédier. En raison des craintes qui se cachent derrière ce comportement, vous devez procéder avec beaucoup de prudence. Les personnes sont particulièrement vulnérables et facilement exposées. La réaction peut être de type réflexe. Il faut prendre le temps d’avoir des conversations individuelles. Bien les préparer montre le respect de la personnalité et de la performance de votre interlocuteur et devrait aller de soi dans un cadre professionnel. Cela inclut une pièce protégée comme zone sans perturbation. Demandez l’avis de votre homologue. Si vous avez une atmosphère ouverte et sans peur, vous pouvez maintenant faire des déclarations constructives et honnêtes. Vous pouvez également promouvoir ce processus de discussion en prenant en considération les intérêts de votre employé ou collègue lors de la prise de rendez-vous. Une nomination “prescrite” souffre généralement déjà de ce présage. Offrez quelque chose à boire même lorsque les boissons gazeuses et le café sont déjà sur la table, cela apportera une détente supplémentaire.

Soyez là pour tout le monde 

Ne demandez pas la permission et demandez pardon. Vous le savez probablement par votre vie professionnelle quotidienne. Chaque fois que vous voulez avoir une opinion différente sur quelque chose, il y a toujours un certain nombre de personnes qui ont des préoccupations impériales. Les moments où vous faites les choses avec la solitude classique du décideur seront acceptés si vous vous engagez suffisamment. En étant réceptif, vous créez un climat de chaleur sociale et un sens des responsabilités. La réactivité signifie que vous écoutez tout le monde. Même les employés, tels que les réceptionnistes. Ce temps ne sera pas là sans planification. Mais cela portera ses fruits. Un gagnant est celui qui a le sens de son temps et qui peut en interpréter les signes. Il pose très tôt des bases avec des concepts prudents. Sur cette base, le changement sera beaucoup plus facile à mettre en œuvre. La vie dans une entreprise doit passer par une phase d’analyse avant de s’adonner au changement et à la transformation. Pour apprécier la nouvelle, vous devez déduire tous les avantages de votre prise de décision. Les nouvelles situations doivent s’accorder avec les éthiques de l’entreprise. La gestion du changement et de la transformation nécessite un niveau de communication assez élevé. Les collaborateurs doivent être au courant de toutes les décisions prises. Pour éviter les refus de la part des collaborateurs au sein de l’entreprise, le manager doit appliquer une technique d’approche et de communication adaptée. Le changement peut être suscité par une courbe des résultats. La courbe peut aussi démontrer les échecs de l’entreprise. A partir des échecs, il est plus facile de susciter l’envie de transformation auprès des collaborateurs. Le manager doit être présent durant la phase de changement. L’entreprise ne doit pas se laisser succomber par la tristesse. Elle doit agir en conséquence. 

Adoptez une vie saine grâce à ces 5 conseils
Comment maintenir l’équilibre émotionnel ?