Crise existentielle : ce qu’elle est, ses signes et comment la surmonter

Ceux qui croient avoir traversé une crise existentielle savent ce que c’est : poser les questions les plus banales à la recherche de réponses qui indiquent une direction. Tout le monde est susceptible d’être confronté à des moments délicats, mais ils peuvent vous aider à vous trouver. Cela semble facile à dire, mais il est possible de faire face à de telles périodes de doute, qui surviennent sans prévenir.

Qu’est-ce qu’une crise existentielle ?

Une crise existentielle est un sentiment, un épisode marqué par divers doutes et incertitudes, que pratiquement tous les gens traversent à un moment donné de leur vie. Il est également correct de dire que cette situation fait partie de la nature humaine. Après tout, l’être humain est rationnel et, par conséquent, se poser des questions sur son rôle dans l’univers doit être quelque chose de normal. Lorsqu’ils sont bien utilisés, ces moments peuvent être très bienvenus, servant de diviseurs d’eau dans la transformation personnelle de quelqu’un. C’est une occasion de se développer et de travailler par soi-même, par exemple, parmi tant d’autres apprentissages. Le problème se pose lorsque la crise existentielle n’est pas traitée de manière naturelle. Là, la personne peut souffrir même avec certains symptômes mentaux.

Quels sont les principaux signes des crises existentielles ?

Pour éviter les cas plus graves, il est important d’être attentif à certains signes caractéristiques de la crise existentielle et d’essayer d’en identifier la cause le plus tôt possible. Anxiété et fatigue mentale. Une personne peut sembler introspective et calme à ceux qui la regardent de l’extérieur. Cependant, sa tête, lors d’une crise existentielle, est généralement à pleine vitesse. Des pensées de toutes sortes commencent à s’emparer de votre esprit – et ce n’est pas le pire. Le problème se pose réellement lorsque vous le prenez en charge. C’est alors que l’on commence à s’inquiéter. Il faut faire sortir ces sentiments le plus vite possible et les faire partir. Essayez de dégager une bonne énergie. Ne laissez pas la négativité et la saisie de vous. Pour tenter de contrôler l’agitation des pensées, il est fréquent qu’une personne en crise existentielle tente de s’isoler pour avoir des moments de réflexion. Cependant, cela ne peut pas être une excuse pour fuir tous vos engagements sociaux. Désélectionner une ou deux fois est même acceptable, ce qui ne peut être l’exception devient la règle. Ce n’est pas parce que la crise existentielle est un conflit individuel introspectif que vous devez vous détourner de tout et de tous. Une conversation avec eux sur le moment que vous vivez peut être très bénéfique pour échanger des expériences et trouver des solutions.

Peut-être qu’un proche n’a pas de conseil précieux pour vous aider à traverser cette phase ?

Cela vaut la peine d’essayer. Les crises existentielles peuvent se produire de manière aléatoire, sans aucune explication rationnelle. Mais, en règle générale, ils surviennent à la suite d’un événement remarquable. Il peut s’agir de la perte d’un être cher, de la fin d’un être cher, de problèmes au travail et de l’atteinte d’un certain âge. Parce qu’il s’agit de moments délicats, on s’en soucie peu pour que le pessimisme et le découragement ne dictent pas les règles du jeu. Aussi difficile que cela puisse paraître au premier abord, ces situations se produisent pour une raison ou une autre et il est toujours possible d’en tirer des enseignements. En outre, cette crise passera. Rien ne dure éternellement. Si vous vous sentez perdu dans le monde, c’est peut-être le principal symptôme de la crise existentielle. Vos têtes sont laissées avec tant de doutes que vous vous demandez même ce que vous faite sur Terre. On se sent perdu et on se demande ce que l’on peut faire pour trouver un moyen de suivre. Les doutes sur l’avenir, le sentiment d’impuissance, la désorientation et l’insécurité sont d’autres signes que ce moment n’est pas facile à affronter. Plus que jamais, la présence d’amis est nécessaire. Il est fondamental d’avoir une personne de confiance pour exalter son importance dans différents contextes afin que l’image de ne pas finir par s’installer. Avec toutes ces confusions mentales, notre organisme commence aussi à en ressentir les effets. L’anxiété de trouver des réponses et les tentatives frustrées de surmonter cette crise existentielle ont un impact différent sur les gens. Le changement d’appétit est l’un des symptômes les plus courants, mais il peut aussi se produire de différentes manières. Si certains individus exagèrent lors des repas, d’autres perdent complètement l’envie de manger. Les autres manifestations courantes sont : les troubles du sommeil – qu’il s’agisse d’insomnie ou de somnolence excessive -, les changements soudains et, par conséquent, la diminution de l’immunité.

Comment traiter une crise existentielle ?

Une crise existentielle, en soi, n’a pas besoin de traitement. C’est un processus naturel dans la vie de chacun – qui peut même être très bénéfique. D’autre part, cela peut devenir un problème. Comme il s’agit d’un conflit de nature réflexive et individuelle, ceux qui ont des difficultés à surmonter cette phase peuvent essayer de s’interroger sur ces sentiments. Chercher à identifier la raison est le moyen de trouver la solution. Il est également possible de désagréger en faisant quelque chose qui vous plaît, comme écouter une chanson, faire une activité physique ou parler à un ami. L’important est de vous mettre dans la tête qu’il n’y a aucun problème à ne pas avoir toutes les réponses que vous cherchez à ce moment précis. Si, malgré cette introspection, vous éprouvez toujours des difficultés et que certains des symptômes ne passent pas, il est important de demander de l’aide. Il n’y a rien de mal à cela non plus. Ce n’est pas votre faute si vous ne pouvez pas surmonter une crise existentielle seul. Il existe des professionnels formés pour vous apporter tout le soutien dont vous avez besoin, y compris en se concentrant sur le vôtre afin que, seul, vous puissiez bénéficier de solutions.

Conseils pour faire face à une crise existentielle

Certaines mesures peuvent aider une personne à mieux faire face à une crise existentielle. Les sentiments d’impuissance et de désorientation sont souvent liés au manque de connaissance de soi. Après tout, comment connaître votre véritable capacité de dépassement si vous n’avez aucune idée de ce qui se passe à l’intérieur ?

Pour faire face à une crise existentielle il faut donc vous connaître et identifier vos principales armes pour surmonter ce moment de nombreux doutes. Ne vous comparez pas et pensez à tout ce que vous avez déjà conquis. Ce n’est pas parce qu’un ami a surmonté une crise existentielle rapidement que vous devez aussi suivre le même chemin. Chaque personne a son temps, ses qualités et ses défauts – et tout cela les rend uniques. Ne vous comparez pas aux autres, mais souvenez-vous de tout ce que vous avez conquis dans le passé, et voyez ce défi comme un défi de plus dans votre vie. Il est naturel de se sentir en insécurité dans des situations qui font arrêter et réfléchir à de nouvelles directions à prendre. Mais ce n’est pas en regardant ailleurs que vous trouverez des réponses. Une crise existentielle est aussi un moment pour tout ce qui s’est passé dans votre vie jusqu’à présent. Quel que soit votre parcours, vous avez certainement beaucoup à fêter. Notamment parce que personne n’atteint un certain niveau par hasard. Il y a un ensemble de facteurs qui construisent un chemin. Pensez-y quand vous affronterez les épreuves qui se présenteront à vous. Des années plus tard, vous aurez encore plus de raisons de manifester . Pensez positif et gardez le contrôle. Même si le pessimisme insiste pour vous rabaisser et vous faire douter de vos capacités, essayez de combattre ce sentiment et gardez le contrôle de votre esprit. Souvenez-vous de toutes les bonnes choses que vous avez faites dans la vie. Le secret est de changer de cap et d’essayer d’améliorer vos qualités plutôt que vos défauts.

Développez votre intelligence émotionnelle

Il est capable de vous donner la possibilité de maîtriser vos sentiments. L’intelligence émotionnelle vous aidera également à faire face à vos croyances limitantes, qui sont mises en évidence lors d’une crise existentielle. Si quelque chose dans votre comportement vous dérange depuis un certain temps, la crise existentielle est un excellent moment pour repenser vos attitudes et essayer d’ajuster le cours des choses, si nécessaire. Faites le point sur votre trajectoire et comparez-la avec vos aspirations. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir ? Planifier avec des objectifs réalisables afin de ne pas être frustré lors de l’essai. Découvrez ce qui vous fait bouger et empruntez de nouvelles voies. Les principales réflexions que vous devez faire pendant une crise existentielle sont les suivantes : quel est votre but dans la vie et ce qui vous fait bouger. Il n’est pas facile de répondre à cette question. Mais parmi tous les autres conseils, vous avez le bagage nécessaire pour résoudre cette énigme. Prenez tout le temps qu’il vous faut, mais avancez sur le chemin de l’épanouissement. Vous avez un potentiel infini.

Comment le coaching peut-il aider à traiter une crise existentielle ?

La connaissance de soi et l’intelligence émotionnelle sont des outils très utiles dans le traitement de la crise existentielle. Cependant, ce ne sont pas toujours des capacités innées à l’être humain. Mais vous disposez de tout le soutien nécessaire pour non seulement mieux vous connaître, mais aussi pour gérer plus efficacement vos émotions. Apprenez à utiliser vos points forts à votre avantage et à travailler sur vos peurs et vos croyances limitantes. Pour ce faire, développez les compétences comportementales nécessaires afin de devenir la meilleure version de vous-même et d’obtenir des résultats que vous considériez auparavant comme impossibles. Une crise existentielle est également liée à des cycles de vie spécifiques. Périodes au cours desquelles il y a plusieurs transformations et qui fonctionnent comme une sorte de rite de passage dans la trajectoire de chacune d’entre elles. Si vous n’avez pas encore atteint 30 ans. Vous vous préparez peut-être à faire face à la crise typique de notre époque. Il en va de même pour ceux qui approchent la quarantaine ou la cinquantaine. Chaque décennie peut présenter une crise différente, mais l’important est de garder à l’esprit que ces cycles ne sont pas composés uniquement de mauvais moments. Même s’il n’est pas possible de remonter dans le temps et de profiter de vieux plaisirs, il est permis de profiter de certains avantages que seules des années d’expérience peuvent apporter. C’est le tournant définitif entre la phase du jeune adulte et celle de l’adulte. La crise existentielle de 30 ans est directement liée à la consolidation professionnelle. Les pensées sont liées à la pression de réussir et de se sentir comblé . Votre emploi actuel vous permet-il d’atteindre le niveau de vie que vous souhaitez à ce stade de vie ? Votre emploi offre-t-il la stabilité et la sécurité que vous recherchez ? Le côté positif de la crise des années 30 est que, dans ce cycle, les relations amoureuses sont généralement établies. Par conséquent, si vous n’avez pas encore trouvé votre âme sœur, c’est le moment d’être attentif et plein d’espoir. C’est une crise marquée par beaucoup de réflexion. Pour beaucoup, atteindre 40 ans est la moitié d’une vie. Donc, des questions sur les décisions qui ont été prises, sur ce qui aurait pu être fait différemment et sur ce que ces autres voies apporteraient avec elles. Cependant, il faut prendre les collections à la légère. Ce qui a été fait est fait et il n’y a pas de retour en arrière. Le danger ici est que ces doutes existentiels coïncident avec un changement hormonal très important, qui affecte naturellement déjà celui de chacun. Il y a également lieu de faire la fête en atteignant ces soi-disant cycles de vie. À 40 ans, beaucoup de gens ont tendance à investir leur temps dans ce qui compte vraiment, en laissant de côté les questions peu pertinentes. Si, à 40 ans, certains considèrent qu’ils ont atteint la moitié de la vie, 50 ans, il reste encore moins de temps pour profiter de la beauté de l’existence. Cette phase a tendance à être marquée par le vide, non seulement à cause de ce qui a déjà été dit – le sentiment que les années passent – mais aussi parce que cela se produit généralement au moment où les enfants quittent la maison et commencent à toucher à leur propre vie. Regarder les petits quitter l’abri de leurs ailes n’est pas une tâche facile pour la plupart des parents, même pour ceux qui s’y préparaient déjà. D’autre part, la situation financière est généralement plus équilibrée à 50 ans, ce qui facilite la réalisation des projets et des rêves. Il est temps de sortir, de voyager, de connaître le monde, d’investir dans un hobby, quel qu’il soit. Profiter de la vie n’a pas d’âge. Utilisez les années supplémentaires et les cheveux blancs pour en profiter avec responsabilité et expérience.

Le bagage des crises existentielles

Les crises existentielles sont comme des épreuves, qui apparaissent dans la vie pour mettre au défi. Tirer les leçons des difficultés et comprendre qu’elles serviront de bagage pour faire face aux prochains problèmes qui se présenteront. Voyez tout cela comme une grande opportunité d’apprendre. Le mot “crise” effraie beaucoup de gens, mais il représente aussi un excellent moment pour faire connaissance, réorganiser ses idées. Reconnaître que chaque crise va, comme elle est venue. Alors, avec eux, venez, partez aussi. C’est pourquoi il est si important de ne pas désespérer, de garder son calme et de trouver la meilleure solution pour trouver les réponses aux questions qui se posent.

Le coaching comme outil de motivation et de dépassement.

N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin d’être seul dans ce domaine. Vous pouvez toujours compter sur le coaching comme outil de motivation. En plus de vous aider à acquérir de nouvelles perspectives dans la vie, la méthodologie est aussi un allié important dans les moments où il y a des solutions réfléchies. Vous voulez en savoir plus sur les possibilités offertes par la méthodologie leader mondial ? Accédez à des cours et formations en ligne et renseignez-vous à leur sujet. Il s’agit d’options variées, axées sur l’aspect personnel et l’avenir de votre carrière. Dans cet article, nous parlons de la crise existentielle. Comme nous l’avons vu, l’important est de toujours garder à l’esprit que rien de tout cela n’est permanent et qu’il est toujours possible de tirer de bonnes leçons des moments difficiles. Ce n’est peut-être pas votre chance de prendre votre courage à deux mains et de regarder votre chemin avec d’autres yeux. Avez-vous déjà traversé une crise existentielle ? Comment s’est déroulée cette expérience ? 

Adoptez une vie saine grâce à ces 5 conseils
Comment maintenir l’équilibre émotionnel ?