L’orgasme sexuel efficace contre les douleurs menstruelles

Crampes, douleurs au ventre, nausées? ces concomitants sont pour beaucoup de femmes pendant leurs règles à l’ordre du jour. Un chercheur veut maintenant examiner si un antidote habituel – un Orgasme – peut aider. La recherche et la médecine ont fait beaucoup de chemin ces dernières années, du moins en ce qui concerne la santé de l’homme. Les dames deviennent malheureusement encore négligées avec des études importantes. Cette circonstance conduit en plus du fait que les sujets purement “féminins”, comme les règles, les douleurs abdominales et le CO. n’ont pas encore eté suffisamment étudiés jusqu’à présent. Cela va devenir, si cela va après “The Female Company” et Womanizer, change bientôt. Les deux entreprises ont lancé une étude pour trouver un remède simple et efficace contre les menstruelles.

Pour le projet recheche des âgées de 18 ans et plus qui ont leurs règles. Ceux-ci devraient se masturber dans les trois prochains mois pendant leur période et doivent remplir puis un petit questionnaire. Il s’agit donc de contribuer si un orgasme peut aider à lutter contre les symptômes concomitants typcomliés aux menstruations, tels que Rücken ou les douleurs abdominales. Sur quoi porter l’étude?  L’étude mondiale menée par Womanizer et “The Female Company” vise à déterminer si la masturbation ou les orgasmes de manière fiable pour lutter contre les menstrues et répartir également des avantages à long terme. Il doit être prouvé que la masturbation peut être une bonne alternative à la prise d’analgésiques. Il s’agit de la première étude clinique entièrement et exclusivement consacrée à ce sujet. L’initiative “Menstrubation” nous fournira dans quelques mois fiables, des résultats basés sur des données cliniques.

Pourquoi l’orgasme aide-t-il à lutter contre les menstruelles ?

Nous savons que la masturbation peut avoir des effets positifs sur le bien-être général. Car après le climax, l’hormone dopamine versée, qui active et un coup de bonheur interne. Donc retour d’autres choses physiques en arrière-plan, ce qui permet de soulager la douleur. En même temps, le métabolisme et la circulation sanguine sont stimulés. Les deux s’opposent à la douleur. En fin de compte: lorsque les muscles se contractent et se relâchent pendant l’orgasme, cela a un effet relaxant.

D’où vient entre les sexes en matière de santé ?

C’est un fait historique. Au cours des siècles passés, men a dominé la recherche, la science et la médecine – ainsi que de nombreux autres domaines du travail et de la vie. En conséquence, le genre masculin était presque partout au centre de l’attention. La plupart des études cliniques, par exemple celles consacrées au thème de la douleur, ont été testées de hommes à hommes. Car ils n’ont pas mis en avant les menstruelles ou l’état du système reproductif féminin en général. En outre, il y avait certaines hypothèses et certaines préjugés – également connus sous le nom de “préjugés sexistes” – qui classaient les corps féminins comme “trop ​​complexes” pour pouvoir participer à des études en raison de l’évolution de l’équilibre hormonal . Il n’est donc pas que surprenant de telles études retenues que peu ou pas de financement support

Pourquoi dangereux pour les femmes?

fexeLe médicament souhaite le meilleur traitement possible pour tous les patients. Pour, il est nécessaire de diagnostiquer correctement les maladies. Une base pour cela est la recherche qui a eu lieu au cours des derniers siècles. Étant donné que cette étude s’est concentrée sur le genre masculin, les symptômes sont souvent seulement pour les hommes vrais. Un exemple en est la crise cardiaque. Les femmes présentent fréquemment des symptômes d’une crise cardiaque différents de ceux de men. Il mène au fait que les crises cardiaques ne sont souvent pas ou pas aussi rapidement reconnues par le sexe féminin. An autre exemple est la maladie de l’endométriose dont souffrent dix à quinze pour cent des dames et qui reste néanmoins non détectée à ce jour. Bien sûr, il y a un chaque et chaque corps individement et réagit en conséquence également différemment aux médicaments ou aux traitements. Néanmoins, il est clair pour tout le monde qu’il ne peut pas être raisonnable de traiter les dames selon les normes qui sont basées sur des études prévues exclusivement avec des personnes test male. Dans le pire des cas exécute qu’une aggravation des symptômes et de l’état des patients.

Comment l’étude aide-t-elle les femmes?

Pour Deux aspects sont importants pour nous. D’une part, nous voulons montrer que la masturbation aide à lutter contre les menstrues et peut donc être une alternative au traitement médicamenteux. Ainsi, un simple, fiable et naturel signifie que l’on a ses règles pour soulager la douleur à disponible. D’autre part, nous aimerions apporter notre contribution à la réduction de l’écart entre les sexes en matière de tempérament grâce à cette étude clinique. Cela inspirera et réussirons une impulsion ou un élan pour que l’avenir investisse davantage dans la recherche féminine. Parce que ceci est aussi une partie importante d’une société égalitaire et un jalon pour l’autonomisation des dames. Nous devons reconnaissons et acceptons enfin que la santé sexuelle et le bien-être sexuel sont des aspects importants de accomplis, une vie saine.

Les plantes pour calmer les règles douloureuses

Quand on dit que la nature est bien faite. Depuis des lustres, les plantes sont utilisées pour leurs bienfaits sur notre organisme. Et des plantes, il en existe énormément. On vous a donc sélectionné 3 plantes eco-friendly, cultivées en France, à utiliser dans une infusion pour règles douloureuses. Attention, la plupart de ces plantes sont déconseillées aux enfants, aux enceintes, allaitantes et souffrant d’hyperoestrogénie et de cancers hormono-dépendants, cancer du sein, ou de l’utérus. 

– Les feuilles de framboisier, la plante antispasmodique : 

Le framboisier est un arbuste fruitier de la famille des Rosacées originaire d’Europe occidentale. Ces feuilles de framboisier contiennent des flavonoïdes et de la fragine aux propriétés antispasmodique et tonique. Elles sont donc idéales pour lutter contre les crampes et les spasmes dus à la contraction de l’utérus pendant les règles. Préparez votre infusion avec 1 à 2 cuillères à café de feuilles séchées de framboisier dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. A consommer 3 fois par jour avant et pendant les règles. 

– La sauge officinale, la plante anti-inflammatoire :

Plante médicinale herbacée vivace de la famille des Lamiacées, la sauge officinale est très présente dans le bassin méditerranéen. Elle contient une quantité importante de phytoestrogènes et est réputée pour être anti-inflammatoire et antispasmodique. Elle va donc soulager naturellement la dysménorrhée et réguler les cycles menstruels irréguliers. Vous pouvez faire infuser 1 cuillère à café de feuilles de sauge dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. A consommer 3 fois par jour pendant les règles.

– L’achillée millefeuille, la plante relaxante : 

L’achillée millefeuille est une plante médicinale herbacée vivace de la famille des Astéracées, très répandue en France. L’achillée millefeuille contient des flavonoïdes et de l’azulène, deux composants réputés pour être antispasmodique, anti-inflammatoire et relaxant. Elle est recommandée pour apaiser les crampes et les maux de ventre. Faites infuser 1 pincée de sommités fleuries dans une tasse d’eau bouillante pendant 10 minutes. A consommer 3 fois par jour avant le début et pendant les premiers jours des règles. N’oubliez pas de choisir vos feuilles de framboisier, sauge officinale et achillée millefeuille d’origine biologique pour faire encore plus de bien à votre tempérament et à la planète.

Les huiles essentielles pour apaiser les règles douloureuses

Connaissez-vous la phytothérapie ? Cette alternative à la médecine traditionnelle se base sur l’utilisation d’extraits de plante comme les huiles essentielles. Utilisées seules ou en synergie, elles permettent de soigner de nombreux maux comme les règles douloureuses. Comment les utiliser ? Le massage du bas-ventre plusieurs fois par jour reste le moyen le plus efficace. Encore plus si le massage est fait par votre partenaire, enfin c’est ce que vous pouvez prétendre pour vous faire chouchouter. Pour préparer votre huile de massage anti-douleurs, ajoutez quelques gouttes d’HE dans de l’huile végétale comme l’huile de bourrache (1 goutte d’HE pour 4ml d’HV), réputée pour réguler la production d’hormones et donc lutter contre les douleurs prémenstruelles. Déconseillées aux enfants, aux enceintes, allaitantes et souffrant de maladie hormono-dépendante, mastose ou fibrome. Les HE sont à prendre avec précaution, nous vous conseillons de vous renseigner au préalable sur leur dosage et les autres contre-indications propres à chaque extrait de plante.

– L’huile essentielle d’estragon :

Si l’on ne devait retenir qu’une seule huile essentielle pour lutter contre les règles douloureuses, ce serait sans aucun doute l’HE d’estragon, puissant remède antispasmodique et anti-inflammatoire. Le méthylchavicol présent à hauteur de 65% à 86% dans l’HE d’estragon, en fait le remède antispasmodique le plus puissant pour lutter efficacement et rapidement contre les douleurs. L’HE d’estragon est également réputée pour être préventive, puisqu’elle limiterait la répétition des douleurs lors des futures ménhorrées.

– L’huile essentielle de sauge sclarée :

L’HE sclarée est recommandée en période de règles pour ses propriétés oestrogen-like, antispasmodiques et calmantes. Le sclaréol présent dans l’HE sclarée va imiter l’action des œstrogènes naturellement présents dans l’organisme tandis que le linalol et l’acétate de linalyle vont venir minimiser les contractions utérines et diminuer les angoisses et le stress que l’on peut ressentir pendant les menstrues.

– L’huile essentielle de basilic :

L’huile essentielle de basilic est, comme ses deux acolytes, connue pour ses propriétés antispasmodiques. Elle est donc recommandée pour traiter la dysménorrhée. C’est grâce à sa forte concentration en méthylchavicol que l’HE de basilic est efficace contre les spasmes. Cette molécule va agir sur les muscles utérins mais aussi sur le système nerveux pour réduire les douleurs dues aux contractions. N’oubliez pas d’opter pour des huiles essentielles d’origine biologique pour préserver votre état et celle de la planète !

La bouillotte pour soulager les règles douloureuses

BIG révélation, nos grands-mères avaient tout bon avec leur bouillotte ! Eh oui, il n’y a pas plus simple que la bonne vieille bouillotte pour soulager les douleurs de règles. La chaleur de la bouillotte diffusée directement sur le bas-ventre va dilater les vaisseaux sanguins, ce qui aura pour effet d’augmenter l’apport en oxygène et donc de détendre les muscles de l’utérus pour diminuer les douleurs liées aux crampes. Les bouillottes naturelles sèches contenant des graines de noyaux de cerise, blé, colza, etc. conservent la chaleur entre 20 et 40 minutes. Elles sont donc parfaites pour atténuer une douleur imprévisible car il ne faut que 2 minutes pour les réchauffer au micro-onde.

Les bouillottes à eau sont les plus performantes en conservant la chaleur pendant plusieurs heures. Malheureusement, elles sont souvent en PVC ou en caoutchouc et il est nécessaire de faire chauffer de l’eau au préalable. L’eau de la bouillotte doit être frémissante et ne pas dépasser les deux tiers de celle-ci pour qu’elle puisse s’adapter parfaitement à votre corps. Vous pouvez évidemment faire votre choix en fonction de la durée de diffusion de la chaleur. Mais comme vous vous en doutez, les bouillottes naturelles sont à privilégier.

6 curiosités sur le pilates que vous ne connaissiez pas
Pilates / fitness : 3 mouvements pour les débutants