Quels oméga 3 choisir ?

oméga 3

Que savez-vous des oméga-3 ? On vante souvent les louanges de ces acides gras sur la santé. En effet, un organisme, pour être en forme et fonctionner de façon optimale, doit recevoir régulièrement sa dose d’oméga-3. Si vous désirez prendre soin de votre cœur dès maintenant, misez sur les noix et le poisson ! Pour tout savoir sur les omégas 3 et comment les intégrer dans votre alimentation, lisez ce qui suit.

Oméga-3 : définition et rôle

Dans notre alimentation actuelle, dominée par l’industrialisation, il convient de distinguer les bons et les mauvais gras. Ainsi, il est déjà important de rappeler que l’organisme a besoin de gras pour fonctionner correctement. De ce fait, les régimes, souvent amincissants, qui bannissent le gras des repas sont donc dangereux pour la santé. Les oméga-3 sont des acides gras polyinsaturés, que l’on peut mettre dans la catégorie des bonnes matières grasses, avec les oméga-6. Il ne faut pas les confondre avec les mauvais gras, comme les gras saturés ou les gras trans.

Ces oméga-3 ont un rôle essentiel : ils protègent et renforcent l’activité cérébrale et favorisent le renouvellement cellulaire. Le corps humain ne synthétise pas ces acides gras, il faut donc lui apporter une certaine quantité pour qu’il puisse les absorber, via l’alimentation ou parfois des compléments alimentaires (vous pouvez voir ce site pour en savoir plus). Une consommation quotidienne de ces oméga-3 diminue fortement les risques d’accidents cardio-vasculaires et autres maladies coronariennes. Si ces oméga-3 tiennent une place importante dans l’alimentation des personnes âgées ou celles sujettes aux troubles cardio-vasculaires, il est vivement recommandé de veiller à intégrer dans ces repas ces bons gras, en guise de prévention.

Les ingrédients riches en oméga-3

Il existe des compléments alimentaires qui peuvent apporter la dose journalière recommandée. Les sportifs qui pratiquent une activité physique intense et régulière ont souvent recours à ce genre d’alternative, afin de pouvoir contrôler facilement leur taux. Évidemment, comme leur nom l’indique, ce sont des compléments, ce qui signifie qu’ils ne remplaceront jamais les oméga-3 présents naturellement dans certains aliments. Selon les besoins de chaque organisme, il peut être intéressant de veiller à une alimentation riche et équilibrée et d’apporter en supplément une source d’oméga-3 en gélule.

Des experts de la santé s’accordent à affirmer que l’on trouve principalement une source d’omega 3 dans les aliments d’origine végétale comme les oléagineux ou les graines (le lin, les noix, le soja, certaines huiles comme le colza…). Les aliments d’origine animale sont encore plus intéressants au niveau du taux de concentration des acides gras. Les poissons sauvages comme le thon, le saumon, l’anchois ou le hareng contiennent un fort taux d’EPA et de DHA (les acides eïcosapentaènoïque et les docosahexaènoïque).

L’être humain pourra puiser sans limite dans ces acides gras au cours de ses repas, s’il veille à intégrer régulièrement ces ingrédients. Il a tout intérêt à privilégier davantage le poisson que la viande, puisque cette dernière a un impact négatif d’un point de vue cardio-vasculaire.

Les bienfaits des oméga-3 sur l’organisme

Comme citée plus haut, on trouve souvent cette information suivante sur Internet : une alimentation riche en oméga-3 permet de préserver la santé cardiovasculaire. À ce jour, cette information n’est ni fausse ni juste. Il est important de prendre cette donnée avec du recul, car les preuves scientifiques concernant cette affirmation ne sont pas unanimes. À vrai dire, personne ne peut encore déterminer avec précision l’apport quotidien recommandé en oméga-3 pour obtenir ces effets.

On sait que ces acides gras sont nécessaires au bon fonctionnement du système nerveux et du cerveau, notamment pour la femme et l’enfant. Il a déjà été observé qu’un apport régulier d’omega permettait, entre autres, d’améliorer les conditions de vie des personnes souffrant d’hypertension artérielle. La mortalité liée aux maladies cardiovasculaires diminuerait également.

De façon générale, cette croyance sur la prévention des maladies liées au cœur est donc vérifiable. Les oméga-3 sont des acides gras essentiels pour l’organisme, au sein d’une alimentation équilibrée. Il faut donc apprendre à les sélectionner pour en bénéficier.

La consommation journalière recommandée

Une personne qui souhaiterait intégrer de façon quotidienne des oméga-3 dans son alimentation, pour avoir une quantité raisonnable, doit prendre en compte son état physique actuel. En effet, un individu qui souffre d’une maladie coronarienne n’aura pas forcément les mêmes besoins journaliers qu’un individu qui se trouve en bonne santé.

En moyenne, la quantité journalière recommandée pour une personne qui n’a pas de carence ou qui ne souffre pas d’une pathologie quelconque s’élève à 250 mg.

Pour les personnes qui sont suivies médicalement par un professionnel et qui ont une déficience au niveau du cœur, la consommation peut s’élever à plus de 800 mg par jour.

Les sportifs apprécient également d’intégrer ces bons acides gras dans leur alimentation, car ces derniers préservent les muscles lors de l’activité physique. Ils peuvent se contenter d’une dose de 300 mg, qui pourra aller jusqu’à 1 gramme en cas d’activité intense. En cas de compléments alimentaires, il faudra veiller à choisir des gélules à haute teneur en DHA et EPA. 

Comment être en bonne santé et le rester ?
Qu’est-ce que le regroupement de crédits ?