Le yoga : une solution au manque de concentration ?

Nous vivons dans un monde rempli de stimuli. Chaque jour, nous sommes bombardés par de nombreuses informations, telles que des sons et des images, ce qui peut entraîner une fatigue mentale, du stress et, surtout, des problèmes de santé.

Bien qu’elle soit généralement associée à la distraction, l’inattention est bien plus que cela. Elle peut compromettre votre vie professionnelle et personnelle, alors, il faut savoir comment la combattre ou la traiter. Vous trouverez de plus amples informations dans l’article suivant.

Manque de concentration ou trouble ? Apprenez à identifier

Tout d’abord, nous devons comprendre les niveaux d’inattention. Nous commencerons par expliquer les niveaux les plus graves, à savoir le trouble du déficit de l’attention (TDA) et le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH). Comprendre :

Le trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH)

Le TDAH, quant à lui, présente les mêmes facettes que le TDA, mais avec l’ajout de l’hyperactivité. Ainsi, il est configuré par la difficulté de rester immobile, calme et contrôlé. En d’autres termes, une personne atteinte de TDAH est hyperactive, impulsive, sans contrôle et ne peut pas concentrer son attention. Le TDAH fait généralement ses premières apparitions dans les enfants d’âge scolaire.

À ce stade, nous devons également comprendre que toute hyperactivité n’est pas un TDAH et que tout manque de concentration n’est pas un TDA. De plus, le diagnostic est établi par un professionnel spécialisé, avec l’observation de l’intensité des symptômes et de la fréquence de leur apparition.

La distraction

Maintenant que nous avons précisé les niveaux d’intensité, parlons du manque d’attention, mieux connu sous le nom de distraction. En réalité, il s’agit de cette personne qui semble “vivre dans le monde de la lune”. Celle qui occupe ses pensées avec des choses futures ou passées et que lorsque nous passons devant elle dans la rue, elle ne nous voit même pas. C’est cette personne qui est distraite par des stimuli externes, comme un téléphone portable, ou même par le miaulement du chat du voisinâ¤.

Toutefois, il convient de noter que dans le cas de la personne distraite, ce manque d’attention tend à cesser avec la fin du stimulus. C’est-à-dire que lorsque le téléphone cesse de sonner, il se concentre à nouveau rapidement sur ce qu’il faisait et accomplit ses activités sans aucun problème.

Et c’est exactement ce qui différencie un simple distrait d’une personne qui souffre réellement d’un trouble de l’attention. Mais ne vous méprenez pas, même si cela semble positif, ce n’est pas toujours le cas. Même parce que les petites distractions provoquent des accidents majeurs et font rater aux gens d’excellentes opportunités dans la vie.

Les dangers

Quel que soit le niveau d’inattention, il peut avoir un impact négatif sur la vie professionnelle et personnelle d’un individuâ¤. Après tout, une personne distraite a tendance à ne pas retenir les informations importantes, ce qui peut nuire à ses performances au travail.

En outre, une personne facilement distraite ne peut pas maintenir un dialogue avec sa famille et ses amis, car elle est toujours suspendue au téléphone portable ou à la télévision. Et c’est extrêmement mauvais, car tout d’abord, cela lui fait rater des moments importants de sa vie. Deuxièmement, qu’elle sera plus tard jugée comme “quelqu’un qui ne se soucie de personne”.

Comment la pratique du yoga permet-elle de lutter contre l’inattention ?

Le yoga est une ancienne pratique indienne qui repose sur trois piliers fondamentaux : les postures, les techniques de respiration et la méditation. Il s’agit donc d’un excellent allié pour lutter contre l’inattention.

Il est si bénéfique pour augmenter la concentration qui est utilisé comme une thérapie complémentaire dans le traitement de diverses conditions psychologiques. Parmi eux, nous pouvons souligner l’anxiété chronique et les TDAH chez les enfants. En effet, selon la science, certaines postures, accompagnées d’exercices de respiration coordonnés, sont capables de ralentir le rythme cardiaque. Ainsi, il y a une réduction de l’anxiété et de l’hyperactivité, carburants pour le manque d’attention.

Mais bien sûr, outre les enfants, les adultes peuvent également bénéficier de cette pratique. Après tout, elle conduit le praticien à un état méditatif profond, qui le met en contact avec son moi intérieur. Il en résulte une réduction du stress, une amélioration du sommeil et une acceptation de soi.

Il convient toutefois de noter que les postures de yoga favorisent également la circulation sanguine, ce qui permet au cerveau de mieux fonctionner. En d’autres termes, cela signifie une augmentation de la capacité de la mémoire. Enfin, il convient de mentionner qu’en plus des avantages mentaux mentionnés ci-dessus, le yoga est également bénéfique pour le corps. La pratique régulière de l’activité permet de contrôler le poids, d’améliorer la condition physique, de corriger la posture et de définir les muscles.

Mudras : Le yoga par les doigts
5 raisons de dormir nu