Cuisiner bio, avantages et inconvénients

La cuisine bio, telle est la tendance de nos jours. Des grandes enseignes agroalimentaires aux petits producteurs, tous prônent la production de légumes bios traités avec des pesticides naturels et sans produits chimiques. Cependant, bien que la cuisine bio connaisse un grand succès auprès de nombreux consommateurs, elle est également très critiquée.

En quoi consiste réellement la cuisine bio ?

Eh oui, bon nombre de personnes se posent cette question, bien que ce type de cuisine soit de plus en plus lancé de nos jours. Eh bien, la cuisine bio se trouve, avant tout, être un nouveau mode de vie. En effet, désireux de pouvoir consommer des légumes frais et sains, les adeptes de la cuisine bio ont commencé à développer une agriculture dite « biologique » qui favorise l’utilisation d’engrais organiques et de produits naturels, contrairement à l’agriculture dite « conventionnelle » qui utilise, quant à elle, des pesticides synthétiques et beaucoup de produits chimiques. C’est ainsi que depuis 2015, plus d’une soixantaine de millions d’hectares dans plusieurs pays du monde sont occupés par l’agriculture biologique. Plusieurs consommateurs qui viennent du monde entier et de nombreux chercheurs publient alors de nombreux bienfaits que la cuisine bio apporte à l’organisme. Néanmoins, il est également important de souligner que plusieurs personnes font état des nombreux inconvénients engendrées par sa consommation. Quelle est alors la vérité sur cette cuisine qui commence à gagner du terrain dans les restaurants et les super marchés ?

Les avantages apportés par la cuisine bio

Mais qu’en-est-il vraiment des avantages de cette cuisine dite biologique ? Selon diverses recherches effectuées par des spécialistes de la santé, la consommation de la cuisine bio apporte plusieurs avantages. La cuisine bio fait, avant tout, un grand bien pour la santé du corps. Non exposées aux pesticides utilisés par l’agriculture conventionnelle, les personnes qui consomment bio protègent leur santé, celle de leurs enfants ainsi que de leurs proches. L’agriculture bio est également une agriculture respectueuse de l’environnement. En effet, en utilisant des engrais organiques et des produits naturels, les producteurs bios évitent la pollution du sol et de l’air. Et comme il a été dit auparavant, consommer bio se trouve dorénavant être un mode de vie. De ce fait, les consommateurs des produits bios auront tendance à privilégier les légumes et les fruits aux farine et sucre raffiné, ce qui diminuera largement les risques d’obésité. Enfin, des chercheurs ont même démontré que les consommateurs de produit bio ont un QI plus élevé.

Les inconvénients de la consommation bio

Il faut, toutefois, noter que la consommation bio n’est pas dépourvue d’importunités. Parmi les inconvénients les plus connus, il y a, avant tout, le coût. Eh oui, les commerçants en ont profité pour augmenter les prix des produits. Il est vrai, en effet, que les produits de l’agriculture biologique soient plus chers que ceux de l’agriculture conventionnelle, ce qui pourrait être un point essentiel à ne pas négliger. Le second problème qui se pose se trouve être celui de l’utilisation de pesticides. Selon de nombreuses études, plusieurs pesticides supposés être « organiques » et « naturels » qui sont autorisées dans l’agriculture biologique causent plus de dégâts que les pesticides synthétiques de l’agriculture conventionnelle. C’est ainsi le cas des pesticides à base de roténone et d’azadirachtine qui sont tous les deux des produits très toxiques, conçus spécialement pour les abeilles. Ne vous laissez donc pas facilement être influencé par les publicités incitant à favoriser tels ou tels produits à d’autres. Quant au goût, il est à noter que plusieurs tests à l’aveugle n’ont montré aucune différence de goût entre la cuisine bio et la cuisine conventionnelle. Bref, un grand débat subsiste entre les deux clans, à vous de choisir votre partie !

 

Idées déco pour aménager une cuisine chaleureuse
Astuces pour passer moins de temps à cuisiner